Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison

Titre : Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison
Auteur : Arto Paasilinna
Thèmes : Enquête / Horticulure / Finlande / Travail Forcé / Kidnapping
Catégorie : Livre Adultes – Policier

Littérature finlandaise

Résumé : Jalmari Jyllanketo est inspecteur principal au service de la Sécurité Nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Il est missionné pour enquêter dans une exploitation agricole bio qui serait le théâtre de mystérieuses disparitions. Jalmari Jyllanketo endosse le rôle d’un contrôleur bio pour couverture et se rend sur le terrain, à l’Etang aux Rennes. La patronne Ilona Karmeskallio et tous ses associés l’accueillent de façon très cordiale presque trop sympathique. Jalmari Jyllanketo va jouer à fond son rôle de contrôleur bio et rester quelques mois à partager le travail des horticulteurs afin de percer le secret qui pèse sur ces anciennes mines de fer devenues des champignonnières.
Mon avis : Je pensais avoir mis la main sur LA lecture de l’été : avec un titre pareil et une quatrième de couverture alléchante, je me suis dit « Bingo » ! Et bien pas du tout ! Quelle déception ! Je cherche toujours les traits d’humour et le suspens promis…
Le style non plus n’est pas au rendez-vous : des répétitions, des titres de chapitres pour le moins « bruts de décoffrage », des descriptions sur l’horticulture qui traînent en longueur…
Que dire du fond de l’histoire ? Les notions d’équité et de volonté de justice me semblent un peu tirées pas les cheveux quand on se rend compte des activités de la patronne : kidnapper des personnes et les condamner aux travaux forcés tels des bagnards dans les champignonnières pour qu’ils expient leurs crimes…Que dire de l’amourette entre Jalmari Jyllanketo et Saana ? Cela tombe comme un cheveu sur la soupe et j’ai bien eu du mal à y croire. Je terminerai bien par une note positive mais avec toute ma bonne volonté, j’avoue que je ne trouve pas…
Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Un p'tit mot sur “Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison

  1. Effectivement, il faut croire que le titre « hors du commun » avait pour unique but de compenser un manque cruel de scénario…! Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation