J’irai avec toi par mille collines

 

j'irai avec toi par mille collinesdef
Résumédef

Jeanne a huit ans et vit entouré de ses parents, de son frère Jando et de sa petite soeur Teya. Elle mène une existence heureuse et insouciante rythmée par les fabuleuses histoires de sa grand-mère, les petits plats mitonnés par les domestiques, les jeux dans la nature et les rires. Une existence qui pourrait être « banale ». Sauf que Jeanne habite au Rwanda et que nous sommes en 1994. Le président Habyarimana vient d’être assassiné. Et tout bascule. Les Tutsis sont désormais considérés comme des pestiférés. Les miliciens extrémistes Hutus s’en prennent à la population et leur seul but est de massacrer leurs voisins Tutsis. Pour Jeanne, c’est le début d’un long cauchemar et la fin de l’ innocence.

 

monavisdef

J’avais lu ce livre il y a dix ans et il m’avait totalement bouleversée. Je viens donc d’en tourner la dernière page et je n’ai pas de mots assez forts pour décrire l’émotion qui me submerge à nouveau.

La force et la beauté de ce livre, c’est d’une part cette écriture à deux voix. Jeanne a raconté son histoire et sa mère adoptive – qui est l’auteure – l’a couchée sur le papier. Tous les souvenirs, la souffrance et l’immense douleur longtemps refoulée refont surface. Les passages de l’histoire passée alternent avec les moments présents – en italique dans le texte -.

L’auteure a accompli un véritable acte d’amour en permettant à sa fille de dire et de se libérer d’un fardeau si lourd à porter.

D’autre part, je trouve le style de l’auteure d’une sensibilité et d’une délicatesse rares. Les phrases coulent et le rythme est juste parfait. Malgré le sujet grave dont il est question, il y a de la poésie dans ce livre, quelque chose qui vous touche en plein cœur et vous transporte.

A ma connaissance, il n’existe pas beaucoup de témoignages – classés en littérature de jeunesse – qui traitent du génocide rwandais. Encore moins de livres de cette qualité là. Celui-ci est un vrai bijou et à mon sens un incontournable. Il nous rappelle à quel point la folie des hommes peut transformer l’être humain en un monstre sanguinaire.

Merci à Hanna Jansen pour ce témoignage qui me hantera encore très longtemps.

«J’ai toujours pensé qu’il existait des douleurs qui scellent les lèvres. Pas seulement les lèvres. Le cœur et les sens aussi, au moins pour longtemps. Des douleurs qui font taire toutes les histoires, parce que les mots se refusent. Mais tu veux parler. Me parler. Et, avec moi ou à travers moi, raconter ton histoire à d’autres. Je vais t’écouter, comme quelques fois déjà. Je vais tenter d’admettre l’incompréhensible, et voir ce qui se passe en moi. […] Nous allons mêler nos mots et je vais les coucher sur le papier. Alors, ce que nous aurons exprimé par la parole s’éloignera peut-être de nous. […] Il y avait un avant. Il y aura un après. Bâtissons un pont. Un pont qui nous mène par-delà l’insoutenable. Je suis sûre qu’en l’empruntant, encore et encore, nous trouverons l’amour sur les deux rives».

modèle fin article blog 1000 COLLINES

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

6 p'tits mots sur “J’irai avec toi par mille collines

  1. Au rendez-vous littéraire m’a conseillé votre blog donc je viens faire un petit saut dans vos pages ! Je vous remercie pour cette très jolie découverte, à bientôt !

  2. Aude on 3 juin 2013 at a dit

    Merci !! Très contente d’avoir également pu découvrir ton blog : je m’y « promènerai » souvent je pense 🙂 A bientôt !

  3. Et toi, tu nous transmets toute ton émotion.
    Un livre à découvrir, donc.
    Merci à toi.
    EléOnore.

  4. Aude on 6 juin 2013 at a dit

    Même si l’histoire est terriblement douloureuse, c’est mon livre préféré jusqu’à présent. L’amour et la bonté de cette auteure sont admirables. Sais-tu qu’elle a adopté 11 enfants du monde entier ? Des personnes comme cela sont rares… je t’embrasse.

  5. Gaëlle on 16 janvier 2014 at a dit

    Sur ton conseil, j’ai découvert ce livre…. Vraiment marquant. Je ne suis pas une très grande littéraire donc il est difficile pour moi de trouver les mots. Ce livre nous fait entrer dans ce drame de l’histoire, nous fait comprendre le non-sens de cet acte, l’ampleur… Le tout à travers le regard et la vie d’une enfant. Malgré l’horreur des faits relatés, l’espoir transparaît. vraiment un livre à faire découvrir… Merci

  6. Ma Cabane à livres on 16 janvier 2014 at a dit

    Merci Gaëlle pour ton mot 🙂 C’est vrai… il y a de l’espoir et c’est ce qui est important parce qu’il n’y a pas de mots face à cette folie humaine. Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation