De la terrible et magnifique histoire des créatures…

moches créatures
Résumédef

Polo travaille dur à l’usine : «tailler des crayons, classer des crayons, ranger des crayons», douze heures par jour tous les jours… Il travaille pour Farben et sous l’autorité de contremaîtres très antipathiques. Polo n’a que onze ans, sa maman est morte, son père est parti et le soir venu pour oublier sa peine, il se réfugie dans le dessin.

Sa vie va basculer le jour où il rencontre les Yurks, d’étranges créatures venues de l’Espace. Les Yurks sont aussi laids que malodorants et cherchent à tout prix à se réincarner en de belles créatures. Quel pacte vont-ils passer avec Polo pour réaliser leur souhait ?

 

monavisdef

Voilà un petit livre original et distrayant qui mine de rien soulève de vraies problématiques.

L’auteur nous projette dans un futur lointain (je dirais 2080…  mais ça n’engage que moi ;-)) et sur une Terre qui a malheureusement mal évoluée. Y règnent la dictature des adultes sur les enfants soumis à un travail forcé, une pollution sans nom, une population au bord de l’implosion et plus que jamais, la loi de l’argent fait foi.

Un bien triste tableau… Mais l’histoire se veut tout sauf dramatique. Le ton est «léger» et drôle. Par exemple, les Yurks portent des noms franchement ridicules : «Pieds qui puent», «Petite Crotte», «Yaourt pourri», «Tout gluant». Les titres des chapitres donnent aussi envie d’esquisser des sourires : «Les moches sont peut-être moches mais qu’est-ce qu’ils travaillent !», «Un grand pas pour les Yurks», «Retour chez le type pas très sympathique »… et bien sûr le titre du livre – à rallonges – et la première de couverture sont pour le moins originaux !

Polo est un petit personnage attachant. Cette histoire est une belle leçon d’amitié et de courage car  Polo va lutter avec son ami pour  retrouver un monde meilleur et plus juste.

Et puis Polo me rappelle mon fils aîné car tous les deux ont en commun la passion du dessin. J’ai bien aimé le clin d’œil à cet art.

La fin est plutôt bien trouvée et je dirais qu’elle sonne comme une morale.

Un ouvrage à mettre entre les mains de nos chères têtes blondes, rousses, brunes… à partir de 10 ans car l’écriture est tout à fait abordable et sans difficulté. Accompagné par un adulte, le petit lecteur pourra par exemple réfléchir à ce que deviendrait notre planète dans… 70 ans ?

modèle fin article MONSTRES
 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

7 p'tits mots sur “De la terrible et magnifique histoire des créatures…

  1. Je ne connaissais pas cet ouvrage destiné à la jeunesse. Cela m’a l’air assez marrant. Ta chronique donne envie d’en savoir plus ! Je l’ajoute à la ML, merci pour cette découverte.

  2. Aude on 15 juillet 2013 at a dit

    Coucou Phebusa ! Contente de t’avoir fait découvrir cet ouvrage 🙂

  3. C’est vrai qu’il a l’air marrant cet ouvrage avec tous ces noms ridicules qui sont donnés aux Yurks ! J’espère vraiment que ma fille aimera lire plus tard pour partager avec elle ce genre d’histoire futuriste et loufoque 😉 Merci pour ta chronique qui, encore une fois, donne envie !

  4. Aude on 17 juillet 2013 at a dit

    Merci Lylou 🙂 J’ai conseillé ton site à une amie. Elle cherchait des lectures pour sa fille. A bientôt !

  5. Mmmmh, une découverte intéressante donc, je te remercie !!!!
    Bises !

  6. rien que la couverture et le titre sont déjà source d’étonnement! ton billet donne envie. j’ai fait un lien vers ton blog depuis le mien, c’est plus simple que de dicter ton adresse à mes amis… 😉

  7. Aude on 20 juillet 2013 at a dit

    Merci les filles et merci pour le lien Faelys 🙂 Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation