Boys don’t cry

boysdontcry
 

Résumédef

Dante est un jeune homme de 17 ans rempli de projets : il veut rentrer à l’Université, étudier le journalisme, devenir grand reporter… mais la visite impromptue de son ancienne petite amie Mélanie va totalement bouleverser son existence et celle de ses proches. Dante se retrouve projeté du jour au lendemain dans le rôle de Papa d’une petite Emma. Comment va-t-il vivre ses nouvelles responsabilités de très jeune père ? Quels choix va-t-il faire pour affronter cette nouvelle réalité ?

 

monavisdef

 Alors que j’ai eu du mal à accrocher au tout début, j’avoue que ce  roman vaut  le coup et est très efficace !

J’ai été un peu rebutée par l’alternance de narrateurs – une fois Dante raconte puis c’est au tour de son frère Adam de livrer ses sentiments -. Je ne suis pas très fan de ce procédé mais au final il s’adapte plutôt bien à l’histoire.

Ce petit défaut mis à part, je trouve que ce roman traite avec justesse de la paternité précoce et de ses conséquences. Autant les propos que les réactions de l’entourage face à l’arrivée de la petite Emma sonnent vrais. Le père de Dante par exemple tient des propos justes et qui font mouche : « Dante, tu as une fille à présent. Elle s’appelle Emma. Et tu dois te mettre dans la tête très vite que ce n’est pas un poisson rouge que tu peux négliger et jeter. Ce n’est pas un chien que tu peux amener dans un chenil quand tu as autre chose à faire que de t’en occuper. C’est un être humain. Tu ne peux pas fuir devant tes responsabilités. Pas cette fois. Pas sans avoir essayé. La vie ne marche pas comme ça. Même quand on a 17 ans ».

L’auteur retranscrit parfaitement le quotidien et les émotions de ce néo-papa débordé, fatigué, esseulé et qui apprend un peu plus chaque jour la patience.  Et puis, malgré les épreuves, un peu de rigolades, ça fait du bien ! Et ce livre ne manque pas de touches d’humour : « Pourquoi on ne se promène plus jamais en famille ? ai-je demandé / Parce que vous n’aviez aucune envie d’avoir un vieux croûton sur vos talons, a souri Papa. Je suis devenu inutile. Les joies de la paternité ».

Ce qui est aussi particulièrement marquant, c’est l’évolution psychologique de Dante. C’est fou à quel point cette petite Emma le transforme ! Et puis chose suffisamment rare pour être soulignée : il s’agit du point de vue d’un homme devenu précocement papa et non d’une femme.

Enfin ce roman souligne à quel point les relations entre parents et enfants peuvent être compliquées. Mais je retiens une chose : c’est l’importance de dire aux siens qu’on les aime. En cela, ce livre est une belle leçon d’amour. Et ça fait du bien.

Au final, un livre qui n’est pas un coup de cœur mais qui mérite le détour !

modèle fin article blog boys

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

2 p'tits mots sur “Boys don’t cry

  1. Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre blog et quel blog, il est super beau et très sympa.
    Ce livre a été un coup de coeur pour moi, j’avais découvert cette auteur grâce à Entre chiens et loups et c’était supeeeeer.

    Bonne continuation.

  2. Aude on 20 décembre 2013 at a dit

    Oh merci, ça me fait bien plaisir !! Ton blog est très sympa également. As-tu un facebook ? Bonne continuation et à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation