Vadrouille en Toscane #1 : Pise

« Tu verras, c’est magnifique !!».

« La Toscane : inoubliable !!».

« J’ai adoré Florence et puis Lucques et…».

« Quelle chance d’aller là-bas .

Je confirme : la Toscane fait sans nul doute partie des plus beaux coins que j’ai visités.

Magnifique, riche en moments de découvertes, très verdoyante et à la fois si pleine d’édifices plus beaux les uns que les autres, la Toscane a tenue ses promesses.

Voici des moments choisis. Et je débute par la ville de Pise. Les autres villes visitées feront l’objet de futurs articles.

L’idée étant de vous épargner un article de trois kilomètres de long. Je prends donc le parti de vous montrer les moments les plus marquants et quelques anecdotes aussi. Car voyager avec ses deux schtroumpfs (de 6 et 8 ans) peut s’avérer parfois cocasse !

PISErond

Allez, je rentre dans le vif du sujet en débutant par la ville dans laquelle toute la famille a établi son campement pendant toute la durée du séjour : Pise.

Pourquoi Pise ? Parce que proche de la mer – critère number one quand on a des schtroumpfs, j’y reviendrai – et puis assez près des lieux clés à visiter.

Nous avons eu le temps de bien profiter de cette ville, de prendre des ruelles détournées et vides de touristes, de visiter les belles places incontournables avec de délicieuses glaces en mains, d’observer les autochtones, de s’imprégner vraiment de son ambiance particulière.

ENDROITS PREFERE

Piazza dei Cavalieri : impressionnante car immense ; elle accueille le Palazzo della Carovana qui est l’École Normale Supérieure de Pise, l’équivalent de l’ENS de la rue d’Ulm à Paris, le Palazzo dell’ Orologio aujourd’hui bibliothèque de l’Ecole Normale et l’ église Santo Stefano en marbre blanc de Carrare.

 palazzo della carovana

bibliotheque

eglisesansstefano

Piazza dei Miracoli : l’incontournable place de Pise puisqu’elle accueille la fameuse tour de Pise mais pas que ! On y trouve aussi le baptistère, la cathédrale et le cimetière. Elle est à couper le souffle, vraiment ! Je trouve le mélange de marbre blanc et de verdure particulièrement réussi. Pratiquement toutes les pelouses entourant la place sont accessibles : les schtroumpfs peuvent donc gambader et s’en donner à cœur joie… pendant que les parents épuisés piquent un petit roupillon bien mérité dans un endroit calme et peu fréquenté – oui, ça existe ! -.

piazza dei miracoli

tourpenchée

Les bords de l’Arno : pas forcément hyper bondé de touristes, les bords de l’Arno offre une chouette perspective pour admirer les belles façades pisanes. On y trouve la très belle église Santa Maria della Spina qui vaut vraiment le détour !

bordsdel'arno

eglisesantamariadellaspina

Les ruelles sans personne : je suis touriste moi aussi et pourtant ce que j’affectionne particulièrement, c’est le calme d’une rue solitaire sans être humain armé d’appareils photos. Nous sommes allés explorer des ruelles détournées. Et on a pas été déçus ! On en a trouvé plein !

ruepisanedéserte
curiositélampadaire
ENDROITS PREFERES SCHTOUMPFS

Prologue : quand on voyage avec des schtroumpfs, les objectifs culturels fondent comme neige au soleil, forcément. Mettez un schtroumpf devant un sublime tableau de Raphaël… et il vous dégainera sa moue la plus dubitative en lâchant un pathétique «Mouof», mélange de mouais et de bof… parce que vous savez quoi ? La climatisation posée au sol est cent fois plus intéressante à observer ! La faute à cette canicule qui s’est abattue pendant notre séjour probablement. Bref. Nous avons dû trouver des endroits adaptés aux schtroumpfs, des choses typiques genre parcs de jeux ou plages.

→ Le parc de jeux : ils ont assuré côté parc de jeux et je vous recommande chaudement celui qui se trouve sur le «Lungarno Fibonacci». Ce parc est multifonctions : des jeux originaux, nombreux et ombragés. On y trouve aussi un cinéma de plein air s’il vous plait et de beaux endroits de promenades, des aires de pique-nique et de jolies statues pour la touche culture 😉

parcdejeuxkiosque
trampolinesparcdejeux

cinémapleinair

La mer : ils la réclamaient à cor et à cri ! Les schtroumpfs se sont régalés… nous, beaucoup moins… je vous explique rapidement le topo. Les plages sont à 80 % privées et payer pour aller me baigner dans la mer, je dis non. Alors pour dégoter des plages libres et sympas et bien il ne faut pas venir en Toscane, tout simplement. En  tout cas, pas à Pise. Nous avons tenter la Marina Di Vecchiano : c’est très beau car sauvage  mais TOUS les parkings sont payants et c’est plutôt cher (en moyenne 10 euros la journée). Puis nous sommes allés tremper nos pieds à la Marina di Pisa. Alors là, vous avez trois options :

* Option A : les rochers. Avec des enfants, c’est no way !

* Option B :  les – gros – galets. Chouette endroit parce que quasi désertique mais y’a une raison enfin plusieurs raisons. Les galets quand on est pas équipés genre super transat, ça fait vite mal au dos. Et autre raison : pour accéder à l’eau, il faut quasiment faire une descente en rappel. Bon j’exagère un peu  mais la pente de galets est vraiment casse-gueule.

* Option C : une plage de sable extra fin. La moins pire des solutions si on fait abstraction de la dimension de la plage qui est vraiment RI-DI-CULE, du monde qui s’entasse à moins d’un mètre de vous, d’une barrière de rochers qui gâchent un peu la vue au loin et des centaines de cigarettes qui jonchent le sol. Mais les enfants ont pied très très loin, ce qui en fait une plage très familiale.

Toutes ces options sont gratuites, c’est bon à savoir !

rochersmarina
plagegalets
plagemarinadipisa

La photo ci-dessus a été prise après 20h00 du soir ce qui explique qu’il n’y ait pas vraiment de monde…

BONSPLANS

→ goûter une glace à la Bottega del Gelato de la place Garibaldi : elles sont délicieuses et pas chères !

→ se garer au parking situé sur le « Lungarno Fibonnacci» à deux pas du centre ville car c’est le parking le moins cher (0,60 euros de l’heure).

→ se rendre à la piazza Vittorio Emanuele pour dégoter l’imposante poste centrale et un point d’information touristique sachant que celui-ci est ouvert uniquement le matin (8h30-12h30).

→ réviser son anglais car très peu de personnes parlent français (même certains professionnels du tourisme !).

→ bien se préparer mentalement à affronter – dans le désordre – : des milliers de scooters et de vélos, des italiens très bruyants et très bavards – surtout des mains -, hyper lookés genre tenues de soirée le jour, hyper tatoués et bronzés comme jamais, toujours un portable à la main… des autoroutes indiquées en VERT et des routes indiquées en BLEU, des phares toujours allumés sous peine d’amende…

Allez, quelques dernières photos pour la route :

maisontypiquepisane
petitecamionette
baignadeaucoucherdusoleil

 Prochain épisode : la ville de Lucques ou Lucca ! A pronto !

aude b

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share

12 p'tits mots sur “Vadrouille en Toscane #1 : Pise

  1. Nous on a visité que la Piazza dei Miracoli !!! Rien que ça, c’est grandiose 🙂 !!! Je confirme : l’Italie n’est pas réputée pour ces plages (et dans tout les cas, il faut payer). Merci à toi pour ces belles photos 🙂 !!! Tu m’a fais revivre mes vacances 2012 🙂 !!! J’ai hâte de voir ton article sur Lucca car nous avons adoré cette ville (qui est vraiment très peu visité).

  2. Quel voyage ! Que de bons plans ! Merci à toi Aude.
    Waouh ! Tu as les mots pour nous donner envie. Bravo !

  3. Aude on 12 août 2013 at a dit

    Merci les filles 🙂 J’ai encore beaucoup de photos de Pise mais j’ai essayé de trier au maximum ! J’ai vraiment beaucoup aimé cette ville 🙂 Bises à vous !

  4. Superbes photos 🙂
    J’ai fait la Toscane l’été dernier pendant quelques jours. J’avais adoré. Je suis complètement fan de ce pays !!! J’ai hâte de voir ton compte-rendu de Lucques. C’est magnifique aussi.

  5. C’est magnifique ! Je suis déjà fan de l’Italie mais la Toscane est une région que je ne connais malheureusement pas (encore). Merci pour ce superbe voyage, j’ai hâte de lire tes autres articles sur le sujet 🙂 Ps : Tu m’as fait mourir de rire avec les italiens « très bruyants et très bavards des mains » : difficile de mieux résumer je crois !! Bises.

  6. Les schtroumpfs ont l’air de s’être bien amusés^^ Quand j’étais allée à Florence, nous n’avions pas pu faire un détour à Pise. Dommage :)! En même temps, le bord de mer (enfin, le bord de mer gratuit de la marina) en février…^^

  7. Je ne sais pas si mon commentaire est passé, j’ai eu un petit bug 🙂
    Je disais que les schtroumpfs ont du bien s’amuser, et que je n’avais pas pu faire un détour à Pise lors de mon séjour à Florence, même si cela nous intéressait. Mais d’un autre côté, en février, le bord de mer, même gratuit, n’est pas toujours digne d’intérêt!

  8. Ces photos sont vraiment sublimes !
    Elles donnent vraiment envie d’aller là-bas 😉
    Gros Bisous

    http://www.theladyjersey.com

  9. Aude on 13 août 2013 at a dit

    Merci à toutes pour vos gentils commentaires ! Si je pouvais, j’y retournerai… demain ! Bises et belle soirée à vous ♥

  10. Dans ce cas là, je viens avec toi 🙂 !!!

  11. Aude on 15 août 2013 at a dit

    « Viiiens, je t’emmèèèène !!!  » ♫ ♪ Hi !

  12. Waouh ! Je suis déjà partie gamine à Venise avec mes parents puis la Sicile avec l’école mais je ne suis plus retournée en Italie depuis. Quand je vois tes photos, je me dis qu’il faut que je rattrape le tire et rapidement ! je suis totalement fan des trampolines pour les enfants c’est trop fun ! Et particulièrement aimé le passage des « bons plans »,j ‘ai appris pleins de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation