Les heures souterraines

heuressouterrainesDEF 

résuméDEF

Elle, c’est Mathilde, lui c’est Thibault. Ils ne se connaissent pas et partagent pourtant un même état moral : ils sont déprimés, au fond du trou. La faute à Jacques, le patron de Mathilde qui a décidé du jour au lendemain de la harceler moralement et de la démettre petit à petit de ses responsabilités dans l’entreprise. La faute à Lila qui n’a pas su aimer Thibault. Et cette vie parisienne qui les enserre, les broie un peu plus chaque jour. Ce jour du 20 mai restera ancré dans la mémoire de Mathilde et de Thibault. Un jour où leur vie va définitivement basculer dans une angoissante pénombre.

 

monavisDEF

Je suis définitivement fan de l’écriture de Delphine de Vigan. A la fois épurée et percutante, c’est le genre d’écriture qui vient me toucher en plein cœur et remuer mes entrailles. C’est vraiment ce que je ressens à chaque fois que je dévore ses mots.

Pour ce qui est de l’histoire, je vais être beaucoup moins élogieuse car à bien y réfléchir, je suis déçue.

Même si Delphine de Vigan décrit à la perfection les états psychologiques des personnages et le monde cruel de l’entreprise, j’ai trouvé le texte redondant, un peu lourd et du coup certains passages m’ont paru longs.

J’impute cela au fait qu’il n’y a pas d’action à proprement parler. Mathilde et Thibault se laissent engloutir par leurs vies désastreuses. A aucun moment ils ne réagissent pour inverser le cours des choses. A aucun moment ils hurlent, crient, explosent pour se libérer des chaînes qui les emprisonnent. Ils sont spectateurs de leurs propres déchéances morales. J’avais juste envie de les secouer un bon coup et de leur dire de réagir, de se bouger…

Je ne vous conseille pas ce livre si vous avez un coup de déprime. Il renferme une vraie violence morale : Jacques, le patron détestable emploie des méthodes horripilantes pour épuiser Mathilde et la mettre au rebut. Elle n’est plus inclus dans les réunions de décision, ne reçoit plus aucun mail ; son nouveau bureau est un cagibi près des toilettes, son ordinateur ne fonctionne presque plus…. sans compter les mensonges des uns et la lâcheté des autres.

Quant à Thibault, il me laisse comme un goût d’inachevé : il a quitté Lila mais elle le hante chaque jour. Qu’attend-il pour passer à autre chose ? Il croise Mathilde mais… je ne l’aurais pas imaginé de cette façon-là, aussi furtivement que cela. L’auteure nous montre combien ces vies parisiennes peuvent être oppressantes. Les êtres humains faits pour se rencontrer, se ratent parce que les problèmes du quotidien sont devenus si pesants qu’ils ne se voient plus et deviennent des silhouettes perdues dans l’immense brouhaha d’un RER bondé. C’est frustrant et regrettable.

Oui voilà, j’ai trouvé ce livre très frustrant et profondément pessimiste. Mais terriblement vrai en réalité.

 

modèle fin article blogHEURESSOUTERRAINES
 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Un p'tit mot sur “Les heures souterraines

  1. Je suis une grande fan de Delphine De Vigan et c’est un des livres que j’ai préféré . Comme vous dites tellement réel … On a envie de  » bouger  » les personnages , de leur dire que faire, de se réveiller, mais hélàs je crois qu’il est facile de baisser les bras et de se laisser couler . Un auteur à découvrir si on ne le connait pas, elle vaut vraiment le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation