Avant d’aller dormir

justeavantdallerdormirDEF
 

résuméDEF

Christine a quarante-sept ans et souffre d’une amnésie inédite et très étrange. La nuit efface tous ses souvenirs de la journée. Elle se réveille en ne sachant plus qui elle est.  Son passé s’est arrêté à vingt-neuf ans… date à laquelle Christine a eu un accident à l’origine de sa terrible amnésie. Elle accepte l’aide du Dr Nash qui lui suggère de tenir un journal intime. Juste avant d’aller dormir, elle y consigne les évènements de la journée. Chaque jour, elle le relit intégralement et découvre au bout de quelques temps que son entourage lui ment. D’inquiétants mensonges qui se multiplient. Pourquoi son mari lui cache qu’elle a eu un enfant ? Pourquoi ne lui dit-il pas non plus qu’elle a écrit un roman ?

 

monavisDEF

Voilà un thriller palpitant que j’ai bien eu du mal à fermer… juste avant d’aller dormir.

Les premières lignes m’ont immédiatement accrochées. Mais pourquoi diable Christine ne se rappelle de rien à son réveil ? Et que dire des passages où elle se découvre en femme de quarante-sept ans alors qu’elle croyait en avoir… vingt-neuf !

« Le visage qui se trouve face à moi n’est pas le mien. Mes cheveux n’ont aucun volume et sont bien plus courts que la coupe que j’ai d’habitude ; la peau des joues est flasque, les lèvres sont minces, les coins de la bouche tombent. De ma gorge serrée sort un halètement inarticulé qui deviendrait un cri d’effroi si je ne le réprimais pas…».

L’auteur a distillé tout au long de son récit juste ce qu’il faut de mystères, de tensions, de moments où l’on sent que cela peut basculer… mais non. Le suspens dure. Parfois un peu longtemps mais je pense que ces  quelques longueurs sont nécessaires pour que tout se mette bien en place et que les personnages soient tout à fait crédibles.

« Je me rends compte que le livre que je suis en train d’écrire […] pourrait être dangereux, aussi bien que nécessaire. Ce n’est pas une fiction. Il pourrait révéler des choses qu’il vaudrait mieux laisser ignorées. Des secrets qui ne doivent pas remonter à la lumière ».

Ce que je trouve fort dans ce livre, c’est que l’on se demande vraiment qui tire les ficelles : le docteur Nash, Ben le mari de Christine, Claire sa meilleure amie ? Et ce n’est que dans les 70 dernières pages que le « feu d’artifice » explose (alors que le livre fait quand même 487 pages !).

Ce livre fait partie de ceux qui vous tiennent en haleine de bout en bout. A découvrir !

finarticlejusteavantdallerdormir

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

2 p'tits mots sur “Avant d’aller dormir

  1. Je l’ai lu en juillet et vraiment j’ai adoré. Contrairement à certaines blogueuses je n’ai pas vu la fin arriver… mais je ne suis pas une grande lectrice 😉 Donc j’ai été captivée du début à la fin !

  2. Tout à fait d’accord avec ta critique ! Un super roman vraiment haletant avec un suspense de dingue. En plus, je suis certaine que tout le monde se demande en découvrant le livre « Oh mon dieu et si ça m’arrivait ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation