Mangez-le si vous voulez

mangezlesivousvoulez

 

logo résumé DEF

Alain de Monéys est une jeune homme de presque 30 ans qui vit heureux aux côtés de ses parents dans une bourgade du Périgord. C’est un citoyen apprécié et impliqué dans les affaires de la ville de Hautefaye. Il doit d’ailleurs y présenter un projet de drainage de la Nizonne. En ce 17 août 1870, il se rend donc à Hautefaye et rejoint ses habitants venus en nombre pour participer à la Foire. Mais l’ambiance n’est pas si détendue que ça. Les gens souffrent du manque de nourriture dû aux mauvaises récoltes et la guerre contre les Prussiens échauffent les esprits. Le vin aidant,  l’ambiance tourne sérieusement au vinaigre.

 

logo mon avis DEF

Comment des hommes et des femmes ont-ils pu s’en prendre à un être innocent, le brûler vif et le manger ? J’ai vraiment eu envie de comprendre comment est-ce que l’on peut basculer dans la folie et se laisser emporter par des instincts quasi-animaliers.

D’autant que c’est un fait réel qui s’est déroulé en France à la fin du 19ème siècle.

D’emblée le ton est donné : l’écriture laisse peu de place à la fantaisie, aux fioritures ou autres effets de style. L’auteur décrit les faits d’une façon nette, précise, efficace. Certes, quelques tournures de phrases donnent au récit des accents semi-poétiques et/ou semi-théâtraux. « L’innocence entoure le cavalier en ce chemin semé de fleurs de l’amitié». « Inouïe, l’horreur de cette humanité toute honte et crapule».

Mais l’ensemble du récit se concentre sur la description de ces hommes et ces femmes en furie, déchaînés par la déraison et déversant leur haine sur un seul homme. Les détails sont assez sordides, crus et il faut avoir le cœur bien accroché quand viennent les nombreux moments où Alain se fait tabasser et torturer. Jean Teulé ne néglige aucun détail.

Il ménage tout de même quelques rares moments de respiration pendant lesquels Alain échappe aux coups et humiliations. Mais cette sombre histoire vraie monte crescendo jusqu’au moment fatal…

Comment ce « fait historique » a-t-il pu arriver ? Le phénomène de groupe peut s’avérer extrêmement destructeur surtout quand il est couplé à un contexte très particulier marqué par la guerre contre les Prussiens, le climat de sécheresse, la quasi-famine et puis une malheureuse phrase mal interprétée…

Fait honteux de l’Histoire de France, quasi-méconnu et pourtant décrit dans des livres cités à la fin de cet ouvrage, je sors de cette lecture un peu abasourdie, presque choquée et malgré tout avec l’envie d’en savoir plus sur «La psychologie des groupes » de Gustave Le Bon – cité en fin d’ouvrage -.

Un autre ouvrage de Jean Teulé me tente bien «Fleur de Tonnerre » qui relate l’histoire de l’une des plus grandes empoisonneuses de l’Histoire. Qui a dit que Jean Teulé aimait les histoires de vie sombres et tragiques ?

→ Envie de lire des extraits, c’est ici.

→ Envie de connaître la biographie et la bibliographie de Jean Teulé, c’est .

A noter : le livre est en ce moment « joué » dans un théâtre parisien jusqu’à la fin du mois de mars 2014. Pour trouver des billets, cliquez .

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation