Divergente, tome 2

Divergente, tome 2

logo résumé DEF

Tris et Tobias fuient leur faction et se réfugient chez les Fraternels. Ils sont désormais sans faction. Tris est dévorée par le chagrin causé par la perte de ses parents. Et pourtant il va falloir qu’elle réagisse face à la menace que représentent Jeanine et les Érudits. Ces derniers ont toujours le pouvoir de provoquer des simulations et de manipuler une partie de la population à distance.

 

logo mon avis DEF

 Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce deuxième opus ne manque pas de rebondissements, de courses folles, de retournements de situation, de stratégies en tout genre, de secrets révélés… bref ça dépote ! J’ai aimé le rythme effréné qui ne laisse que de maigres temps morts. Si une bonne partie du premier tome s’est déroulée dans l’antre des Audacieux, le lecteur découvre ici le refuge des Fraternels, celui des Érudits et des Sincères. Ces nombreux changements de décor participent à ce rythme soutenu et cet esprit enlevé. Un bémol cependant : trop d’actions tuent l’action. Parfois, l’on s’y perdrait… entre les stratégies des uns, les non-trahisons des autres, Melle Roth n’y est pas allée de main morte. 

J’ai pris plaisir à retrouver Tris même si elle apparaît ici très – trop – fragilisée. Elle est en permanence hantée par la perte de ses parents et les gens qu’elle a été obligée de tuer, notamment Will. La culpabilité la dévore. Même si elle garde ce tempérament de guerrière qui la caractérise, elle n’est que douleurs physiques et morales. C’est parfois lourd et répétitif jusque dans les expressions : « boule à la gorge», «larme», «cheveux se hérissent sur ma nuque» sont des mots qui reviennent en permanence.

Le duo Tobias-Tris est intéressant : malgré les épreuves, les doutes, ce couple insuffle une dose d’humanité et de tendresse qui fait du bien et qui a le mérite de faire baisser la tension ambiante.

Je n’éprouve qu’un seul regret : avoir oublié le tome trois au boulot car je ne vous dis pas à quel point la fin est frustrante ! Vraiment hâte de lire le troisième tome.

→ Mes passages préférés :

« Je ne sais pas pourquoi je franchis les portes. Parce que, quitte à avoir fait le chemin, autant aller jusqu’au bout ? Ou plutôt, comme je le crois, parce que je fais la distinction entre réalité et illusions ? Je suis une Divergente ; je ne suis pas une anonyme. Le « tranquillité » est un leurre ».

« Je m’endors à côté de lui. J’ai peur de faire des cauchemars, mais je dois être trop épuisée même pour cela, parce que mon esprit reste vide. Quand je rouvre les yeux, il n’est plus là, mais il y a une pile de vêtements que le lit. Je me lève pour aller me laver. Je me sens à vif, comme si on m’avait étrillé la peau au gant de crin ».

→ En savoir plus sur Veronica Roth, l’auteure :

L'auteure de la trilogie Divergente

Veronica Roth

Toute jeune auteure américaine de 25 ans, Veronica Roth a suivi des études d’écriture créative à l’Université. Pour d’autres informations complémentaires, je vous invite à découvrir son site.

° Ici son site

° Par son twitter

L’adaptation de ce deuxième tome au cinéma est à priori prévue pour le 18 mars 2015.

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

2 p'tits mots sur “Divergente, tome 2

  1. J’ai adoré la trilogie et le tome 2 est de loin mon préféré.
    Tout comme toi, je commençais un peu à trouver agaçant ce côté fragile de Tris, mais il y a tellement d’autres événements à côté qui m’ont fait oublié ce point là.

  2. Ma Cabane à livres on 31 octobre 2014 at a dit

    C’est vrai qu’il se passe tellement de choses dans ce tome ! Tu as donc lu le tome 3 : alors, alors ? J’ai tellement hâte de le lire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation