Le comédien de Molière

LeComédiendeMolière

logo résumé DEF

1665. Le jeune Michel Baron, orphelin et âgé de douze ans rejoint la troupe du célèbre Molière. Michel est doué, très doué. Molière va l’accueillir chez lui et s’occuper de sa jeune recrue comme un fils. Michel fait de plus en plus de progrès jusqu’au jour où son maître lui propose un grand rôle. Grâce à son talent fou et à sa mémoire exceptionnelle, Michel emporte un vif succès. Il séduit très vite le public de Paris. Mais Michel est jeune et a besoin de profiter des plaisirs de la vie. Il va s’introduire dans des salons fréquentés par des gens peu recommandables. Auprès de Molière, Michel apprend le théâtre en même temps que la vie. [ Ce récit s’appuie sur les mémoires de Michel Baron (1653-1729) que l’on considéra au 17ème siècle comme le meilleur acteur de son temps ].

 

logo mon avis DEF

Quelle belle et émouvante histoire ! J’ai adoré être au plus près de la vie de Molière le temps d’un roman. Passionnée par l’histoire, Annie Jay nous plonge au cœur du 17ème siècle. L’auteure a le souci du détail et de la vérité historique. Ce roman est une leçon d’histoire vivante et réellement passionnante.

◊ Une galerie de portraits ◊

Ce que je retiens avant tout, c’est cette galerie de portraits qui gravite autour de Molière : Louis XIV, le tout-puissant ; les gens nobles ou de « qualité » totalement pédants et hypocrites (le Duc d’Enghien, le duc de Noisy…) ; des artistes, amis de Molière comme Lully, La Fontaine, Corneille, La Chapelle… tous ces noms laissent rêveurs et je me suis imaginée les longues discussions entre ces hommes de génie !

Mais les personnalités les plus marquantes sont avant tout Molière et Michel Baron. C’est bel et bien de cette relation qui a véritablement existée entre les deux hommes dont il est question dans le livre. Annie Jay nous brosse le portait de deux hommes bienveillants, gentils et extrêmement doués. On découvre un Molière perfectionniste et très travailleur. Sa vie était le théâtre, le théâtre était sa vie. Quant à Michel Baron, il est intéressant de découvrir cet acteur unique. Le récit insiste bien sur son jeu d’acteur époustouflant et sa maîtrise incomparable de la scène et du jeu.

Plus qu’une simple relation amicale, c’est comme un lien de père à fils qui a uni ces deux hommes pendant presque dix ans.

◊ Un style unique ◊

Annie Jay retranscrit à merveille les expressions de l’époque – toujours expliquées en bas de page – : « barbon », « petit drôle », « veille guenipe », « personne de qualité ». Ces expressions façon 17ème siècle plonge le lecteur dans cette ambiance particulière et ça fonctionne bien ! J’ai eu le sentiment d’être au plus près de toutes les jalousies entre les troupes de théâtre, d’assister en direct aux nombreuses  bassesses d’hommes de « qualité » comme le Duc de Noisy. Dure époque où les acteurs étaient finalement considérés comme des « marionnettes » par certains nobles mal intentionnés…

C’est un récit court mais passionnant que je vous conseille vraiment ! Cette relation unique qui liait Michel et Molière ainsi que leur folle passion théâtrale sont bien mises en valeur. A noter que l’auteure cite de très nombreuses pièces de Molière et plusieurs extraits choisis avec soin. Je n’ai eu qu’une envie : me replonger dans quelques comédies de Molière et en savoir davantage sur Michel Baron !

Merci aux éditions

hachettedef

Lecture Academy

→ Mes passages préférés :

« Molière remarquait tout, entendait tout, relevait le plus petit mot de travers, la moindre intonation fausse… Son oreille exercée était celle d’un virtuose, son œil celui d’un peintre de talent… En deux mois, Michel s’était déjà transformé » (p.58).

« Nous exerçons le plus beau métier du monde, Michel. Nous sommes fiers de donner du plaisir à notre public, de lui faire éprouver des émotions… Malgré cela, les comédiens ne sont rien, assena-t-il. Rien ! On nous admire, certes, mais tout le monde nous rejette. L’Église nous refuse les sacrements. Les nobles et les bourgeois, eux, nous voient comme des amuseurs, tels ces petits chiens de saltimbanques, qui sautent au travers de cerceaux ! » (p.150).

→ En savoir plus sur l’auteure, Annie Jay :

L'auteur : Annie Jay

Annie Jay

J’ai eu la chance de rencontrer Annie Jay deux fois, il y a déjà quelques années, bien avant d’ouvrir ce blog. Elle a eu la gentillesse de venir rencontrer mes élèves et de leur parler de son métier, de ses livres, d’elle… Une belle rencontre ! Je vous laisse découvrir sa biographie détaillée, rédigée par ses soins sur son site http://www.anniejay.com/auteur.html

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation