Zhao, l’enfant-peintre

ZhaoEnfantPeintre

 ♦

logo résumé DEF

Zhao n’est pas comme les autres enfants de son village. Dans cette contrée de l’ancienne Chine, il est le «petit» Zhao, celui qui ne grandit plus, celui dont on ignore pourquoi il est venu au monde. Pourtant, quand le malheur s’abat sur l’empire du Milieu, lui seul incarne l’espoir. Car Zhao a un don extraordinaire : quand il dessine, tout devient possible. Apprivoiser un tigre, rencontrer l’empereur, chevaucher un dragon et même donner vie à la légende… (quatrième de couverture).

logo mon avis DEF

C’est une magnifique histoire d’une infinie douceur et qui délivre un beau message de paix.

◊ Douceur et sagesse ◊

L’heure est grave car la nature est devenue hostile, le vent se déchaîne, le soleil ne brille plus, les récoltes n’existent plus et les hommes ont abandonné leurs terres. Zhao se retrouve seul, livré à lui-même.  Cette histoire est bien sombre mais elle dégage pourtant une tendresse et un vrai sentiment d’apaisement. Cela tient à deux personnages absolument extraordinaires : Zhao et la Grand-Mère.

Thaoe Enfant Peintre

Le premier incarne la fragilité de l’enfance mais aussi la maturité acquise à travers les épreuves de la vie. Ce Zhao est tout petit par sa taille mais infiniment grand par la beauté de son âme. Il émane de ce petit être une infinie douceur et une rare pureté. Sa passion du dessin et son don l’apaisent, le transcendent et l’emmènent doucement mais sûrement vers son destin. Il s’apprête à accomplir quelque chose d’extraordinaire.

Quant à la Grand-Mère, elle est celle qui montre le chemin à Zhao : elle incarne l’expérience et le savoir. Elle fait figure de passeuse, de lien entre le passé, le présent et l’avenir. C’est un personnage rassurant, comme une maman qui enseigne la vie à son petit.

J’ai vraiment beaucoup aimé ces deux personnages. Zhao me touche particulièrement car il me rappelle mon aîné dévoré par la passion du dessin.

◊ Un très bel album ◊

J’ai choisi ce livre non seulement pour son histoire mais aussi pour la beauté de ses illustrations.

Thao Enfant Peintre Album

C’est vraiment un très bel objet et bravo à Anne Romby pour son talent ! Quand la magie du trait arrive à faire naître d’incroyables sentiments chez le lecteur…

C’est notamment le cas pour Zhao : son visage rayonne de douceur et de sagesse. A noter aussi les portraits vraiment réussis de la Grand-Mère et de l’empereur !

Magnifique aussi le contraste entre un arrière plan aux couleurs sombres et des personnages/objets/animaux dotés de couleurs éclatantes. Le rendu est splendide !

ThaoEnfantPeintre3

A noter la présence de calligraphie chinoise sur quelques pages.

Je vous conseille vivement cet album qui met en lumière le don de soi, l’accomplissement de son destin à travers l’art magique du dessin. A partir de 8 ans.

→ Mes passages préférés :

« Moi ? Qui suis si petit que je me trouve encore plus éloigné du ciel que tous les autres hommes ? Tu voudrais que je rallume une étoile ? ». ( p. 27)

« Cela n’est pas inscrit, mais tu dois croire ce que te disent les Esprits. Et surtout, n’oublie jamais que le présent est une eau filant vers demain, mais il prend toujours sa source dans le passé ». (p. 28)

« Zhao sortit ses pinceaux, ses encres et commença par faire le silence dans son cœur. Lorsqu’il sentit sa main capable de dessiner sans trembler, il leva son pinceau. Alors et jusqu’à ce qu’il achève son ouvrage, le temps cessa d’exister ». (p. 38)

→ En savoir plus sur l’auteure, Anne Jonas et sur l’illustratrice, Anne Romby :

Anne Jonas Auteure

Anne Jonas – Source Babelio

« Anne Jonas est née dans les Landes. Après un DEA d’Histoire et un DUT « Métiers du Livre », elle a passé plusieurs années en librairie. Elle vit et travaille à Grenoble. Depuis 4 ans, elle se consacre uniquement à l’écriture et notamment à l’écriture de conte. Elle rédige également des documentaires pour plusieurs maisons d’édition ». (Source Ricochet).

Anne Romby Illustratrice

Anne Romby – Source imagiervagabond.fr

« Elle aime les estampes, les miniatures qui parlent d’autres âges, les ouvrages faufilés comme des tissages, les poésies contées, lues et relues à voix haute. Elle étudie les Beaux-Arts à Saint-Quentin (Aisne) en 1976, puis à Reims jusqu’en 1980 et enfin les Arts Décoratifs de Strasbourg dont elle sort diplômée et primée tant en illustration qu’en gravure pour laquelle elle reçoit des félicitations entre 1980 et 1983 ». (Source imagiervagabond.fr).

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

2 p'tits mots sur “Zhao, l’enfant-peintre

  1. Tout simplement magnifique ! Je ne connais pas cet album mais c’est typiquement le genre de lecture pour laquelle je craque : l’objet en lui-même est sublime, on ne peut pas se lasser de contempler les illustrations. Mais quand en plus l’histoire est à la hauteur et dévoile un vrai message et une vraie profondeur dans la personnalité donnée aux personnages, on ne peut que succomber. Merci pour cette superbe découverte ma belle.

  2. Oui, absolument magique !!! Un livre rare et d’une grande qualité graphique et textuelle 🙂 Je te le conseille vraiment. Plein de bisousssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation