Toutes ces choses qui nous échappent

Toutesceschoses

logo résumé DEF

Hannah et Zoé se connaissent depuis qu’elles sont petites et vivent une histoire d’amitié forte et exceptionnelle. Malgré leurs différences de caractère, elles sont toujours là l’une pour l’autre, en particulier Hannah qui veille sur Zoé. Cette dernière est fragile, bipolaire et totalement fantasque. Elle entraîne Hannah dans un road-trip un peu fou. Les voilà qui traversent les États-Unis à la quête de sensations fortes et de toutes ces choses qui leur échappent au quotidien.

logo mon avis DEF◊ Ode à l’amitié ◊

Cette histoire est une magnifique ode à l’amitié, la vraie, l’inébranlable, l’indéfectible… Le lien entre les deux jeunes filles est particulièrement fort et ce fil rouge se traduit par de très beaux passages tout au long du livre. Je me suis dit que ces deux-là avaient bien de la chance de s’être trouvées car une amitié de cette qualité là est fort rare.

◊ La bipolarité ◊

J’ai aimé cette histoire car elle met en lumière un thème peu commun dans la littérature de jeunesse : la bipolarité. C’est à travers les yeux d’Hannah que l’on découvre les changements d’humeurs de Zoé et ses délires « extraterrestres ». La bipolarité est abordée avec tact, bon sens, délicatesse… Hannah se montre compréhensive, jamais culpabilisante. L’aide qu’elle apporte à Zoé et toutes les astuces qu’elle déploie sont touchantes.

◊ Un chemin pour grandir ◊

Ce livre c’est aussi et enfin un sacré road-trip pour apprendre à grandir et mesurer les petits et grands bonheurs de la vie. Elles sont un peu dingues ces filles : prendre la route sans rien dire à personne, parcourir des milliers de kilomètres sans but précis avec juste cette envie de tout lâcher, de se libérer du quotidien pour mieux appréhender les mots insouciance, plaisir, croyance, audace, liberté, désir… Mine de rien, cette échappée ressemble bien  à un chemin initiatique : c’est un apprentissage de la vie en accéléré, ponctué de rencontres marquantes et grâce auquel Hannah réussit à toucher du doigt toutes ces choses qui lui ont longtemps échappées.

L’écriture est juste, réaliste et vient titiller la sensibilité du lecteur. Ce n’est pas toujours très gai mais l’auteur sait bien alterner les émotions positives et négatives. J’avoue avoir été assez surprise par la fin… mais je ne vous en dirai pas plus !

Merci aux éditions Hachette

Editions HachetteLecture Academy

→ Mes passages préférés : « Les déments, ceux qui ont la démence de vivre, la démence de discourir, la démence d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller ni sortir un lieu commun mais qui brûlent, qui brûlent, pareils aux fabuleux feux jaunes des chandelles romaines… ».

« Nous soulevons de la poussière dans notre sillage. Je n’ai jamais rien vu de comparable. Je ne me suis jamais sentie aussi libre ».

→ En savoir plus sur l’auteure :

wendy-wunder-1540672-250-400

Wendy Wunder

« Quand elle ne passe pas son temps à écrire ou à s’occuper de sa famille, Wendy Wunder enseigne le yoga à Boston. La Fille qui ne croyait pas aux miracles est son premier roman. ». [Source : ricochet-jeunes.org].

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation