Moi, Gulwali. Réfugié à 12 ans

CouvMaCabaneGul

logo résumé DEF

Gulwali a onze ans et vit en Afghanistan au sein d’une famille pachtoune aux traditions millénaires. Il vit une enfance simple et heureuse auprès de sa famille et surtout de son père et de son grand-père qu’il aime tout particulièrement. Il aurait pu mener une existence paisible mais les conséquences liées au 11 septembre 2001 vont être fatales. Ils se retrouvent tiraillé entre les talibans qui veulent faire de lui un martyr et les américains qui voient en lui un informateur. Sa mère comprend que la situation est intenable et décide que Gulwali quittera l’Afghanistan pour se réfugier en Europe. Le voilà seul, jeté sur des routes toutes plus dangereuses les unes que les autres, à la merci des passeurs, de la police et des kidnappeurs. Gulwali tente de survivre dans cet enfer quotidien.

logo mon avis DEF

Ce livre m’a totalement bouleversée. Ce témoignage est si poignant et cruel ! J’ai eu du mal à retenir mes larmes tant l’histoire de ce petit garçon m’a touchée.

▲ Des traditions familiales pachtounes bien ancrées

Ce que je retiens d’abord ce sont les souvenirs d’enfance de Gulwali avant qu’il ne soit jeté sur les routes. Il ressemble à la plupart des enfants du monde entier, insouciant, entouré de toute sa famille, vagabondant dans les belles montagnes afghanes… Mais surtout, Gulwali explique bien les us et coutumes qui sont les siens au sein d’une société tribale afghanes très traditionaliste. Tout le monde agit selon le pachtounwali, un code très strict et très respecté : divorce interdit, la place de la femme est « la maison ou la tombe »,  la réputation de la famille est une chose à préserver à tout prix, la vengeance occupe une place centrale… Dur, dur pour l’occidentale – un brin féministe – que je suis mais ceci est un autre débat… C’est ainsi que Gulwali a été élevé et on voit à quel point le poids de l’éducation pèse sur ses frêles épaules…

▲ Un héros des temps modernes

Ce garçon est un véritable héros ! Son intelligence, sa finesse d’esprit et son intuition lui ont permis de se sortir de situations plus que périlleuses. Son courage, il l’a puisé dans une foi inébranlable et ce chemin si ardu qu’il a dû parcourir par force l’a totalement transformé. Son évolution psychologique est fulgurante et presque palpable à chaque page. Ce destin qu’il n’a pas choisi l’a extirpé très – trop – rapidement de l’enfance… Je suis très admirative et en même temps tellement peiné par tout ce qu’il a traversé. Si peu aurait survécu… Mon cœur de maman a chaviré à chaque fois que Gulwali avait une pensée pour sa famille, sa mère et son frère en particulier. Ce sont des passages très marquants.

▲ Un récit précis et très prenant

Ce qui est frappant c’est que Gulwali se souvient dans les moindres détails des milliers de kilomètres parcourus, de chaque ville traversée, de chaque paysage, de tous les passeurs rencontrés, des amitiés nouées… Le récit est très précis, détaillé ce qui permet d’être au plus près de la réalité. Le lecteur découvre – avec horreur – le système très particulier de réseaux gérant les réfugiés : on découvre un monde à part régit par des codes particuliers et surtout par une flagrante inhumanité… Les vies humaines ne sont que des numéros qui se monétisent et Gulwali le comprend très vite. Bien que cruel, c’est un récit très prenant presque haletant ! J’ai lu cette histoire presque d’une traite !

Une lecture nécessaire, indispensable et qui marque à tout jamais. L’histoire de Gulwali me « hantera » encore longtemps… La force de Gulwali, c’est de voir la lumière dans les ténèbres, d’avoir su tirer une force de cette expérience si cruelle et déshumanisante. Il se veut optimiste et nourrit l’espoir qu’un jour les choses changent en Afghanistan.

Merci aux éditions Hachette

hachettedefLecture Academy

–> Extraits :

« Tandis que nous dépassions montagnes, rivières et lacs, mon cœur bouillonnait de la fierté d’être un Pachtoune, à cause des souvenirs heureux de ma tendre enfance de nomade. Comme cela me manquait de me trouver à nouveau au milieu des près à m’occuper des brebis avec mon grand-père ! J’avais encore tellement de chagrin pour lui et pour mon père, ces deux hommes que j’avais tant aimés ! » (p. 58).

« Elle [la mère de Gulwali] avait une compréhension profonde et puissante de ce qu’est la véritable loi de l’islam, une religion qui interdit d’ôter la vie » (p. 53).

« Notre humanité nous échappait. Elle nous était volée. Peut-être était-ce là le vrai prix de ce voyage ? » ( p. 114).

–> En savoir plus sur l’auteur, Gulwali Passarlay :

GulwaliPassarlay

Source photo : gulwalipassarlay.wordpress.com

« Gulwali réside au Royaume-Uni, où il étudie la politique et les relations internationales à l’Université de Manchester. Il a obtenu des résultats exceptionnels à ses examens et est bénévole pour de nombreuses causes.  Il a pu retrouver la trace de sa famille et reprendre contact avec son frère, son oncle et sa mère. Il poursuit maintenant ses études dans le but de retourner un jour dans son pays, et d’y commencer une carrière politique. » (source http://www.lecture-academy.com/qui-est-gulwali-passarlay/).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation