Le maître des livres. Tome 1

lemaitredeslivres

logo résumé DEF

A la bibliothèque pour enfants « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur. Monsieur Myamoto va en faire l’expérience… (quatrième de couverture).

logo mon avis DEF

Ce manga est une ode à la lecture et au fabuleux métier de bibliothécaire ! Même si je ne suis pas fan de manga en règle générale, j’ai beaucoup aimé cette lecture !

La littérature pour enfants est mise en lumière dans ce livre d’une façon intelligente : l’auteur a pris le parti de montrer que ce type de littérature n’est pas seulement destinée aux enfants mais qu’elle peut aussi toucher le cœur des adultes et bien plus encore… Jugée facile et sans grandes valeurs, les livres pour enfants peuvent recéler des trésors et apporter beaucoup à tous ceux qui les lisent. Monsieur Myamoto, l’un des personnages de l’histoire va en faire l’expérience. J’ai aimé les passages où le lecteur partage l’histoire que Monsieur Myamoto est en train de lire : on trouve dans ce manga des références à Robinson Crusoé, aux contes des millet et une nuits… Ce livre est une invitation à respecter la littérature enfantine, à l’aimer, à l’apprécier à sa juste valeur.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est aussi la mise en avant du métier de bibliothécaire. Plus qu’un métier, c’est une véritable passion pour Mikoshiba. Même si de prime abord ce personnage apparaît bougon et peu engageant, il se révèle être un bibliothécaire hors pair ! Il transmet la passion de la lecture en trouvant LE livre qui convient au lecteur et je trouve cela fabuleux ! Donner le goût de lire à quelqu’un est quelque chose de fantastique. En tant que professeur-documentaliste, je l’ai déjà vécu et c’est jubilatoire ! C’est une vraie victoire de se dire que l’on a donné l’envie de lire à des élèves qui détestaient presque les livres… Il est intéressant de voir que l’auteur nuance son propos en montrant que le bibliothécaire n’est pas infaillible et qu’il peut aussi se tromper dans ses propositions de lectures.

Un tout petit bémol cependant : je n’ai pas aimé certains coups de crayons lorsque les personnages sont en colère notamment. Les onomatopées exagérées en taille gâchent un peu la lecture.

Tous ces personnages et ces tranches de vie qui se rencontrent et se racontent dans cette bibliothèque valent vraiment le coup.  C’est une lecture que je vous conseille vivement !

–> Un extrait : « Il vient juste dire qu’il reste toujours en nous une âme d’enfant » (p. 160).

–> En savoir plus sur l’auteur, Umiharu Shinohara :

Photo_37579

Dessinateur et scénariste, Umiharu Shinohara, est orignaire du Japon.

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

3 p'tits mots sur “Le maître des livres. Tome 1

  1. Un manga coup de coeur ! J’adore les personnages et leurs histoires <3

  2. Coucou 🙂

    J’ai déjà craqué pour l’univers de ton instragram, ça ne m’étonne même pas de craquer pour ton blog. C’était une évidence.
    J’aime beaucoup ton univers léger et lumineux, tes mots tellement frais nous transportent gentiment. 🙂 Je suis bien resté une heure sur ton blog à le parcourir de long en large ^^.
    Au moins je suis à jour pour suivre tes nouvelles chroniques 🙂

    Et d’ailleurs vu que je suis sur cette article, j’en profite pour te dire que je suis bien d’accord avec toi. J’ai les mêmes arguments pour cette série de manga 🙂 Tellement doux et plein de vérité au sujet de la littérature.

    A tout bientot.

  3. Oh! Ton commentaire me touche tellement !! C’est vraiment gentil ♥ Ce blog me tient beaucoup à cœur alors j’essaye de le bichonner un peu 🙂 Je te souhaite une très belle journée et à bientôt ! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation