L’Aragon : au coeur de mes racines

Voyage en Aragon 2014C’est un retour aux sources, une plongée au cœur de mes racines espagnoles, une escapade sur la terre de mes ancêtres maternels.

Ces racines hispaniques vibrent en moi très fort à tel point que je me sens souvent plus ibérique que française.

Fouler le sol aragonais, retrouver la maison natale de (feu) mon grand-père maternel, s’imprégner de cette nature où il est né, où il a grandit et qu’il connaissait comme sa poche s’est avéré nécessaire… et très émouvant.

Cette balade en Aragon n’a pas eu le goût d’une simple escapade mais celui de « retrouvailles » familiales, de la découverte de paysages que je n’avais jamais vus. Et pourtant, ils me semblaient si familiers…

La légende dit que les Aragonais ont un caractère fort, très entêté… cette force s’est probablement aiguisée au contact de cette rude nature et c’est tant mieux ! Car il en a fallu du courage à mon grand-père pour quitter – par la force des choses et non par choix – cet écrin vert et rocheux, à pieds ou à dos d’âne et rejoindre cette France où il s’est réfugié.

Allez, je vous emmène découvrir deux villes nichées tout près de la célèbre Sierra de Guara : Ainsa et Boltana. Puis vous me suivrez dans la découverte de la maison natale de mon grand-père à deux heures de marche des routes civilisées de Ainsa et Boltana, si, si ! Cet ancien village aujourd’hui à l’abandon s’appelle Torruellola de la Plana.

 

♥ La ville de Ainsa

 « La localité d’Ainsa, classée Site historique, regroupe dans sa vieille ville un ensemble uniforme et dense de maisons harmonieusement agencées, d’où se détache l’élégante tour de La Collégiale et l’énorme enceinte du château, aussi grande que le reste du village. La localité conserve la presque totalité de ses remparts qui l’entouraient et regorge de monuments qui nous transporteront au Moyen Âge. À côté de la place, avec des portiques des deux côtés, se situe l’église romane de Santa Maria, de la première moitié du XIe siècle. Nous pourrons y admirer son portail, sa crypte et sa tour qui domine le noyau urbain. Son cloître, plus récent, date du XIIIe siècle ». [Source http://www.spain.info/fr/que-quieres/ciudades-pueblos/otros-destinos/ainsa.html].

Le village d'Ainsa

Ainsa : ses rues pavées et ses édifices de pierres

Bâtiments de pierre

Ainsa Centre de la ville

20160427_160117

 

 

 

20160427_160145-COLLAGE

Hauteur de Ainsa

Sur les hauteurs de Ainsa, au loin, la Pena Montanesa. Sublime…

 

♥ La ville de Boltana

Cette ville est plus petite que Ainsa mais c’est la capitale administrative du Sobrarbe. Elle est aussi un beau témoignage du passé : ses rues pavées, ses maisons en pierres, ses cheminées typiques…

Boltana rue étroite

J’adore ces rues étroites, ces maisons en pierre…

 Rue étroite en couleurs

Entrée de maison typique

20160429_164114

♥ Torruellola de la Plana ♥ 

Et nous voilà en route pour le village natal de mon grand-père maternel. C’est sous un soleil de plomb que nous avons emprunté de petits sentiers caillouteux, parfois même des semblants de sentiers… Heureusement que les pierres laissées par les précédents – et rares – randonneurs nous ont permis de trouver notre chemin.

20160426_131358

La maison où est né et a grandi mon grand-père est une vaste ruine… Elle daterait de 1862. Ironie du sort : elle se trouve pile à côté de l’école – oui, il y avait une école ! – or mon grand-père n’y a jamais mis les pieds…

20160426_140404

La maison de mon grand-père est celle de droite.

La maison de mon grand-père… enfin ce qu’il en reste…

La maison de mon grand-père vue de face

Ci-dessous : ce qu’il reste de l’ancienne école… La maison de mon grand-père est juste à côté.

20160426_140625

Rencontre inattendue…

casarural

20160425_142757

La jolie vue que nous avions chaque matin… ♥

Cette petite épopée aragonaise fut émouvante. Un retour aux sources  en plein milieu de la nature, loin, très loin du brouhaha de la ville. Si vous voulez vous y ressourcer, c’est parfait !

 

◊ Les bonnes adresses ◊

→ Casa rural La Esencia : une maison d’hôte tout confort, perdue au milieu de la pampa. L’accueil est fantastique – miam les bons œufs de la ferme et l’immense gentillesse des propriétaires -. Ici leur site –> http://www.casalaesencia.es/

→ Ce coin d’Espagne est situé dans la Sierra de Guara, très connue pour son magnifique parc naturel et pour ses activités d’eau notamment le canyoning. Ici toutes les infos nécessaires pour en savoir plus –> http://www.turismodearagon.com/fr

→ Le site d’un passionné : Cristian Laglera Bailo. Il parcourt toute la province de Huesca à la recherche de tous les villages abandonnés. Un travail de fourmi et un vrai trésor patrimonial ! C’est grâce à lui que j’ai pu découvrir la maison de mon grand-père en photos. Ici son site – en espagnol uniquement – —> http://www.despobladosenhuesca.com/search/label/TORRUELLOLA%20DE%20LA%20PLANA 

 

 ♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

9 p'tits mots sur “L’Aragon : au coeur de mes racines

  1. Quelle écriture… Cet article est très fort en émotion, tu as prendre plaisir à partager avec tes proches sur tes racines. Bravo pour la roue ^^

  2. Ma Cabane à livres on 2 mars 2015 at a dit

    Merci mon p’tit « Laitfraise » 😉 Ces moments ont été forts… Je pense y retourner très vite ! Je ne faisais pas la roue mais un équilibre ah ah… c’est mon côté danseuse-fofolle. De grosses bises et à très bientôt !

  3. Tellement méritée cette sélection Culture ma belle… Ton article est sublime, il m’a donné des frissons. C’est un de mes rêves aussi de retourner dans le village italien où sont nés mes grands parents et où j’ai passé tous mes étés jusqu’à l’adolescence mais j’ai aussi peur que ces retrouvailles avec ces lieux me brisent le coeur (étrange n’est-ce pas ?). En tout cas merci pour ce superbe partage, je suis heureuse que tu es eu l’occasion de vivre ceci et de partir sur les traces de tes racines <3

  4. Ma Cabane à livres on 3 mars 2015 at a dit

    Tes mots me touchent beaucoup ! Merci ♥ C’est tout à fait comme tu dis : un bonheur intense et une nostalgie presque douloureuse… Mon grand-père était très pudique. Il n’a que très peu parlé de cette partie de sa vie. J’aurais tant aimé qu’il me raconte davantage… Cet Aragon, c’est comme une région qui m’appelle et j’y retournerai ! L’Italie pour toi alors ? Quel beau pays ! Plein de bisous ♥

  5. Jean-Pierre on 21 décembre 2015 at a dit

    Très beau commentaire que j’ai lu avec plaisir car mon grand père était un peu comme le votre, venu en France pour travailler en 1914 à 14 ans comme tonnelier dans une entreprise de tanin en Dordogne qui est devenue par la suite papeterie. Il était de Cstillas de Flores province de Salamanque. J’aimerai moi aussi fouler le sol de son village natal ce qui sera pour moi très émouvant aussi j’ai compris ce que vous avé pu ressentir. C’est quelque chose difficile à expliquer. J’adorais mon grand père. Merci pour votre article. Cordialement. Jp.

  6. Merci infiniment pour votre commentaire. Ces histoires de vie sont très touchantes. Ces hommes ont traversé tant de choses… des douleurs mais aussi des bonheurs. Mon grand-père ne parlait pas beaucoup. Il avait gardé au fond de lui ce coin d’Espagne. Bien cordialement.

  7. Tout est magnifique ma belle. Ces photos sont d’une grande beauté et, après t’avoir suivie sur IG, je suis ravie de les revoir en condensé ici.
    Tu as l’air d’avoir passé un séjour inoubliable en famille, sur les traces de ton passé familial et je me réjouis pour toi. Et je te comprends un peu car je suis aussi à moitié Espagnole (du côté de mon père) et mes grands parents avaient aussi quitté l’Espagne pour venir vivre en France à l’époque. Je suis contente qu’ils l’aient fait car mon père a pu rencontrer ma mère et notre jolie petite famille a pu se créer. Mais tout ça pour dire, j’ai aussi du sang latino qui coule dans mes veines et l’Espagne a une forte valeur sentimentale pour moi. Mon père vient de prendre sa retraite et y vit maintenant à plein temps, et j’y vais depuis que je suis toute petite (toute ma famille paternelle est de là-bas). J’y retourne cet été et vais faire découvrir ce joli pays à mon copain (il n’y est allé qu’une fois pour Noël en famille cet hiver) mais l’été, cela promet!
    Belle semaine ma jolie Aude!

  8. Oh! Tu as des racines espagnoles aussi ! Je suis heureuse de l’apprendre ! C’est génial ! Cela nous fait un point commun de plus ♥♥ Quelle chance à ton papa d’y vivre pour sa retraite… C’est un peu/beaucoup l’idée ou en tout cas le souhait que j’ai pour mes vieux jours 🙂 Où vit-il ? En tout cas c’est génial que tu puisses y aller cet été avec ton chéri ! Vous allez vous régaler !! De gros bisous et belle milieu-fin de semaine à toi aussi ♥♥

    • Et oui un point commun ! 🙂 Il vit à Valencia, là où toute notre famille est. Dans une superbe villa avec piscine… c’est tellement le bon plan d’investir en espagne aussi en ce moment car ce n’est pas cher.
      Il rénove tout donc il s’occupe et est plus heureux que jamais. Je suis contente pour lui. On ira cet été pour les vacances donc tu verras probablement des photos 🙂 Bisous et bon tournoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation