Chanson Douce

chansondouce

logo résumé DEF

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame [source : Babelio.com]

logo mon avis DEF

C’est une histoire très prenante. Dès les premières pages, le lecteur connaît le dénouement et le destin tragique des deux jeunes enfants du couple. J’ai donc eu très envie de comprendre comment un tel drame a pu advenir. L’histoire m’a vraiment tenue en haleine !

Ce roman est d’autant plus prenant que l’auteure instaure une vraie tension psychologique à travers des personnages bien ciselés. Les portraits psychologiques sont fouillés et parfaitement travaillés. Cela est particulièrement vrai pour le personnage phare du roman : Louise, la nounou, qui sous son masque bienveillant et fragile cache de profondes fêlures qui vont la conduire sur le chemin du désespoir et de la haine. Comment cela est-il possible ? Comment le diable peut-il se dissimuler sous les traits d’une femme à priori parfaite et si dévouée ? L’auteure est douée pour imaginer un engrenage infernal, le décrire très clairement et sans fioriture. Peu à peu, l’histoire devient glaçante car l’on devine ce qui se joue dans la tête de Louise : ses nombreuses blessures personnelles l’ont fait espérer une vie à laquelle elle n’a pas eu droit. Louise s’est presque inventée une vie chez Paul et Myriam. Elle a projeté ses idéaux et ses espoirs chez un couple pris dans la tourmente du travail et qui n’a pas su détecter la  double personnalité de cette nounou diabolique. L’immense solitude de Louise est proportionnelle à son envie de se réfugier dans un cocon familial qui n’est pas le sien et qui va la happer tout entière.

Cette histoire met aussi en lumière de vraies problématiques contemporaines comme par exemple la place de la femme dans une société très exigeante : comment combiner son travail et son rôle de mère sans y perdre son âme ? Myriam s’épanouit totalement dans son travail alors qu’elle semblait sombrer en restant à la maison pour s’occuper de ses enfants. Cela questionne forcément la maman que je suis et me renvoie à mes propres interrogations : comment s’épanouir en tant que mère et femme lorsque l’on mène tellement de choses de front ? Cela semble tellement simple pour les hommes… Les femmes dans ce roman sont finalement les plus torturées.

En bref, c’est un bon roman – pas de coup de cœur cependant -, très efficacement écrit, très réaliste mais la fin m’a déçue. Je m’attendais à autre chose, tout du moins j’espérais certainement plus de détails sur les réactions de Paul par exemple ou sur l’après-meurtre… Par conséquent, la scène initiale prend une importance majeure. Peut-être qu’au final ce qui est important n’est pas tant cette fin mais bien cette mécanique qui se met doucement en place, une douce mécanique au départ… Mais celle-ci s’enraye pour devenir infernale et mortelle… l’émotion en moins…

—> Quelques extraits :

« L’appartement tout entier est sous son joug comme un ennemi qui aurait demandé grâce ».

« Mais dans quel lac, dans quelle forêt profonde est-elle allée pêcher ces contes cruels où les gentils meurent à la fin, non sans avoir sauvé le monde ? »

 

—> A propos de l’auteure, Leila Slimani :

Pour mieux connaître cette auteure, je vous propose de lire cet article paru dans le Nouvel Observateur. On y apprend des choses vraiment intéressantes —> http://bibliobs.nouvelobs.com/sur-le-sentier-des-prix/20161103.OBS0671/10-choses-a-savoir-sur-leila-slimani-prix-goncourt-2016.html

♦♥♦

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

4 p'tits mots sur “Chanson Douce

  1. Hello ! J’ai lu ce livre le weekend dernier, je l’ai terminé en deux jours. Je suis plutôt d’accord, il tient véritablement en haleine dès l’intrigue. Je suis également restée un peu sur ma faim à la fin du roman. J’aurais aimé connaître plus de détails sur les réactions des parents après la mort de leurs deux enfants. Par exemple, on sent que leur couple est assez fragile, tourmenté par le quotidien, le travail, les enfants. Sont-ils encore ensembles à la fin ? J’aurais bien aimé le savoir !
    Enfin bref, c’était un très bon livre, je le recommande 🙂

    • Bonjour Amandine, merci pour ton commentaire. Je pense qu’on partage le même avis effectivement 🙂 Un bon livre qui tient en haleine mais… une fin qui nous laisse dans l’incertitude… Au plaisir d’échanger à nouveau !

  2. Une de mes prochaines lectures, j’ai super hâte à force d’en entendre parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation